top of page

L'importance de l'estime de soi

... et des trois notions qui la composent : l'amour de soi - la vision de soi - la confiance en soi

«L'estime personnelle d'un individu se bâtit à partir : de l'image de soi (le regard de soi sur soi), de l'image de soi-même renvoyée par l'entourage (le regard des autres pour soi)» (Prod'homme, 2008, p. 34).


Avec l'amour inconditionnel de ses parents, l'enfant intériorise que sa valeur ne dépend pas de ses performances, de ses actes mais représente un donnée stable relativement indépendante. La part d'amour inconditionnel, centré uniquement sur l'individu et non sur ses performances, est certainement celle qui permet de construire le plus solidement ce capital.

L'estime de soi est lié à l'être et englobe trois sous notions : l'amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi.


  • L'amour de soi est le plus important des trois piliers. L'amour de soi, c'est s'aimer malgré ses défauts, ses limites, les échecs que l'on a eus car notre petite voix intérieur nous assure que l'on mérite l'amour et le respect des autres et de nous-mêmes. C'est grâce à l'amour de soi que l'on peut se reconstruire après une épreuve, un échec ou face à l'adversité.


Il est difficile de croire en l'amour que les autres peuvent nous porter lorsqu'on ne s'aime pas soi-même. L'amour de soi est l'assise de l'estime de soi.


  • La vision de soi, c'est le regard que l'on porte sur soi, le sentiment d'être utile et d'avoir de la valeur. C'est l'évaluation fondée ou non, que l'on se fait de ses qualités et de ses défauts. Ce regard que l'on porte sur soi, est en grande partie, régit par notre environnement qu'il soit familial ou social : «Tous les enfants naissent princes ou princesses, ce sont les parents qui les transforment en crapaud » Eric Berne.


  • La confiance en soi : c'est le sentiment qu'on peut se fier à soi pour choisir et réussir sa vie personnelle, professionnelle, sociale. La confiance en soi donne des ailes pour agir. «A travers l'éducation, chacun a été plus ou moins encouragé, valorisé, autorisé ; c'est ce qui permet de construire un capital de confiance en soi » (Couzon, Nicoulaud-Michaux, 2012, p. 18) Le capital de confiance en soi, s'entretient et se développe à partir d'actions. Il faut oser, prendre des risques, aller au-devant des autres, s'entourer de personnes d'amis qui nourrissent cette confiance, qui acceptent sans juger.

«L'estime de soi, c'est d'abord la relation que nous entretenons avec nous-mêmes. Plus cette relation sera saine, lucide, bienveillante et plus nous pourrons vivre heureux. Plus nous nous sentirons importants à nos propres yeux et plus nous pourrons faire des choix justes et harmonieux pour nous» (Couzon, Nicoulaud-Michaux, 2012, p. 18).


20 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page