top of page

L’Hiver en Médecine Traditionnelle Chinoise


Le facteur climatique associé à l’Hiver est bien évidement le Froid, bien que le Vent, l’Humidité, et la Sécheresse soient aussi plus ou moins présents en cette saison. L’organe associé et le plus sollicité en cette saison est le Rein -> les reins gouvernent le développement de l'être vivant / Les reins gouvernent l’eau et les liquides organiques / Les reins gouvernent la réception du l’énergie de l’air / L’émotion liée au Rein : la Peur.


L’Hiver est la saison la plus éprouvante pour le corps. Le froid, le manque de lumière, les maladies épuisent progressivement notre batterie. Dans le corps c’est le Rein qui joue le rôle de batterie. Il est la source de toutes les énergies Yin (substances corporelles) et Yang (dynamiques fonctionnelles). Il stocke et conserve ces énergies, et les redistribue quand le corps en a besoin.

C’est une saison très importante! C’est en Hiver que nous devons apprendre à recharger nos batteries.


L’hiver ou la voie de la sagesse

En hiver, comme nous dépensons plus d’énergie, le Rein compense cette perte pour nous permettre un certain équilibre. Seulement voilà, nos réserves ne sont pas inépuisables, loin de là. C’est aussi pour cette raison que le Reste de la Nature se met en veille et s’endort tout l’hiver.

Comme nous n’hibernons pas, il nous faut apprendre à nous économiser, nous intérioriser, et à recharger dès que possible l’énergie de notre Rein. Suivre l’empreinte de la nature, c’est déjà un pas vers la sagesse…

La Tradition Médicale Chinoise, avec ces pratiques simples et éprouvées, nous guide et nous aide à passer l’hiver dans les meilleures conditions.



En Hiver, les pieds chauds et la tête froide


En hiver, si l’énergie et le sang affluent en quantité suffisante jusqu’aux extrémités, les pieds et les mains doivent être chauds. Ce n’est pourtant pas toujours le cas, surtout chez les femmes, qui sont plus sujettes aux problèmes de circulation du sang.

Il ne faut surtout pas se coucher avec les pieds froids, car la nuit la circulation sanguine ralentit naturellement, ce qui aggrave la situation, et on risque au réveil d’avoir des fourmillements ou des pertes de sensibilité aux extrémités.

A long terme, si on ne fait rien, ces symptômes peuvent devenir chroniques.

Pour y remédier rien ne vaut un bon bain de pieds aux plantes et un massage.


Garder la tête froide ne signifie pas qu’il faille sortir au froid la tête nue.

Non, bien au contraire, le bonnet est de rigueur. La tête est très ‘Yang’ et doit être protégée des températures trop basses.

C’est par elle que nous perdons le plus de chaleur. Comme souvent les expressions Chinoises ont plusieurs niveaux de lecture (ou de compréhension).


L’hiver, la rigueur du climat, nous demande de nous économiser, et de nous intérioriser davantage. Tant sur le plan physique, que sur l’émotionnel.

Pour cela nous devons fuir l’agitation et éviter de nous disperser inutilement. Gardons la tête froide.


Pour renforcer nos défenses immunitaires (le Wei Qi – Energie Défensive), la Médecine Traditionnelle Chinoise préconise, chaque matin, de se rincer le visage à l’eau froide (tête froide). Cette action stimule et renforce le Qi (l’énergie) du Poumon et nous aide à lutter contre tous les petits maux de l’hiver, comme le rhume ou la grippe, et de garder la "tête froide" en évitant la fièvre.

24 vues0 commentaire

Comments


bottom of page