top of page

Hystérectomie et endométriose

L’hystérectomie est un geste chirurgical qui consiste à retirer l’utérus.

Même si ce geste n’est pas à proprement parler le traitement de l’endométriose (qui par définition se trouve en dehors de l’utérus), l’hystérectomie est fréquemment associée à la chirurgie de l’endométriose dans le cas de femmes présentant une adénomyose et ne souhaitant plus de grossesse. Dans ce contexte, elle augmente les chances de disparition des douleurs après la chirurgie.


En revanche, la réalisation d’une hystérectomie isolée, sans exérèse des lésions d’endométriose, ne permet habituellement pas de traiter de manière efficace les douleurs pelviennes.


L’utérus est situé au centre du pelvis, en arrière de la vessie et en avant du rectum. Il est fixé aux structures voisines, par des bandes fibro-conjonctives appelés ligaments :

  • les ligaments ronds qui assurent sa fixation vers l’avant

  • les ligaments utéro-sacrés qui l’amarrent en arrière

  • les ligaments cardinaux qui le fixent en latéral 


L’utérus est connecté aux deux trompes, dont l’extrémité (le pavillon tubaire) est ouverte vers l’ovaire, afin de capturer les ovules. Lors d’une hystérectomie, les trompes sont habituellement enlevées avec l’utérus, et le geste chirurgical est appelé salpingectomie bilatérale.

En revanche, les ovaires ne sont pas en continuité avec l’utérus, mais simplement connectés avec lui par des bandes fibreuses (les ligaments utéro-ovariens). Lors d’une hystérectomie, les ovaires peuvent être conservés, par la section des ligaments utéro-ovariens. Dans ce cas, il s’agit d’une hystérectomie totale avec salpingectomie bilaterale et conservation des ovaires. Les femmes opérées par cette technique conservent une activité ovarienne normale et ne sont pas ménopausées (il n’y a pas de prise de poids, pas de bouffées de chaleur ou d’autres symptômes de ménopause après la chirurgie).

Dans d’autres cas, les ovaires peuvent être enlevés en même temps que l’utérus, et il s’agit d’une hystérectomie totale avec annexectomie bilatérale (le terme d’annexe regroupe la trompe et l’ovaire de chaque côté). Dans ce cas, la ménopause s’installe dès le lendemain de la chirurgie.

L’utérus se compose d’un corps, d’un isthme et d’un col (ou cervix), ce dernier étant visible au fond du vagin.  L’hystérectomie est totale, lorsque l’utérus est enlevé entièrement avec le col ; cette intervention nécessite l’incision circulaire du vagin autour du col, l’extraction de l’utérus à travers le vagin, suivie par la fermeture du vagin par une suture des berges de vagin incisé précédemment.



@ Institut Franco Européen Multidisciplinaire d'Endométriose

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page